Quand embrasser une fille : force brute VS intelligence 

Quand embrasser une fille ?

Savoir quand embrasser une fille est une question qu’on se pose  au moins une fois dans sa vie.

Et il est un principe qui dit que le mec lambda attendra que tous les feux soient au vert, tandis que le « pickup artiste » (apprenti séducteur d’une communauté old school aux idées déjà vieillotes) lui n’attendra rien et foncera tête baissée quitte à se prendre un vent. Parce que la fille acceptera de se donner à lui à l’usure, au bout de la 5ème tentative. Qui a raison et qui a tord ? Les faits tendent à montrer que le « pickup artiste » a raison, puisque lui est dans l’action tandis que le mec lambda attendra peut être des signes qui n’arriveront jamais.

Ceci dit : qui a plus de chance de revoir la dite fille? C’est bel et bien le mec lambda. Alors certes, 8 fois sur 10 ce mec tombera dans la friend zone. Mais ce sera plus un problème lié à son expression plutôt qu’un problème de méthode car oui : si le mec lambda n’est pas attirant, c’est très souvent parce qu’il ne sait pas exprimer sa personne, sa personnalité. Et en cela, ses qualités alpha peuvent souvent être inexistantes. 

embrasser-une-fille

Savoir quand embrasser une fille est important pour établir une vraie alchimie

Le gros problème des «pickup artistes », est que trop souvent, ils veulent forcer un résultat. Prétextant qu’il n’existe pas de signes d’intérêts, et que la seule façon de savoir quand la fille est prête, est de tenter de violer l’intimité de ses lèvres. En se disant que si elle refuse une fois ça ne veut pas dire qu’elle ne voudra jamais. Ce qui est vrai par ailleurs.

Mais il y a une subtilité : il existe une différence entre persister quand la fille est disposée, et insister même si la fille n’en a aucune envie. Dans un des cas tu seras un mec incroyablement compréhensif, et dans l’autre tu sera le mec incroyablement maladroit. Et même si une fille peut parfois se laisser entrainer et coucher avec le mec maladroit et poussif (ça m’est arrivé des tas de fois à mes débuts) elle sera très souvent plus réfractaire à l’idée de s’investir plus longtemps qu’une nuit. 

Moi, je ne veux absolument pas faire de toi un pickup artiste. Parce que la séduction, ce n’est pas une discipline dans laquelle il y a des règles prédéfinies, et des objectifs à cocher à chaque étape d’un rendez-vous (Tenter : oui! vouloir absolument le résultat : non!). C’est avant tout une aventure qui s’écrit autour de deux personnes. Et en ce sens, la compréhension de la fille est une condition SINE QUA NON si tu veux réellement la séduire. C’est un contexte chaotique qui ne répond à aucune règle de temps, ou d’objectifs. Ce que je te donne ne sont que des guides, qui sont uniquement là pour te guider dans un univers qui t’es encore pas familier. Mais a toi de les dépasser, de trouver ton mode de fonctionnement, d’adapter… C’est une pratique qui doit être intelligente, et non machinale.  

 Demande toi quel est le mieux :
Un baiser volé au premier rendez vous ? Ou coucher au troisième ?

L’idée c’est que tu pourras toujours forcer la décision d’une fille. Mais plus tu force, et moins tu auras de chance de la revoir . Alors crois moi, si tu essaie de forcer une décision, mieux vaux aller jusqu’au bout des le premier soir. Parce que ce sera écrit sur ton front que « tu n’es là que pour coucher avec elle ». Et les filles détestent ce qui est prémédité encore une fois. Et si tu ne couche pas avec elle tout de suite, de toute façon tu ne la reverra JAMAIS plus.

Mais, je ne sais pas pour toi, mais moi j’ai une grosse préférence pour les filles que je peux voir et revoir. Créer une vraie relation. Même si finalement on n’ira pas plus loin qu’une amitié charnelle, créer cette relation d’amitié, de connexion, je trouve que c’est infiniment plus enrichissant dans sa vie sentimentale que simplement baiser dix nanas différentes et que tu ne reverra jamais .

C’est en ça qu’apprendre à calibrer devient important. Beaucoup de coach en séduction vont t’expliquer qu’il ne faut pas tenir compte des signes d’intérêts. Qu’il faut juste essayer puis re-essayer et puis encore re-essayer jusqu’à ce qu’elle cède.

 Ce qu'ils ne te disent pas : C'est  qu'en procédant de la sorte, tu t'éloignes doucement mais sûrement d'une relation "saine" et durable même sur le moyen court terme. Parce que trop forcer, c'est accélérer la rationalisation a froid par la suite. Parce que oui : la fille va repenser a la soirée. Et si tu n'as pas couché avec elle, dans sa tête tu sera le mec lourd qui l'a forcée à faire un truc qu'elle ne souhaitait pas faire. Et ce, même si elle était intérressée! On dit souvent que le sexe rapproche, et c'est vrai. Quand tu atteins ce stade, bien souvent dans sa tête elle se dira " oh c'est juste arrivé " . Mais si tout du long tu as forcé la progression, même cette connexion par le sexe se trouve affaiblie . Et cette fille géniale te glissera entre les doigts, et tu en seras d'autant plus frustré que vous aurez déjà couché , et que jamais tu ne pourra connaitre le plaisir de vraiment t'éclater avec elle.

Si je te dis ça, c’est que Ca m’est arrivé plus d’une fois au début.

Donc la Calibration et savoir être entreprenant au bon moment n’est pas une qualité annexe de la séduction : elle en fait partie intégrante ! Être capable de déterminer si la fille est prête est une qualité requise si tu veux établir quelque chose de moins superficiel qu’un coup d’un soir (ou pire, rien)

Car le fait d’etre capable de déterminer à quel moment la fille est prête à se faire embrasser, ou à coucher, te fera rentrer dans la catégorie des mecs avec qui la rencontre passera du simple « inattendue et flatteuse » au « magique et indescriptible » . Car la la décision n’aura en apparence pas été forcé, mais se sera faite de façon naturelle et spontanée. Tels deux aimants de charge opposés qui s’attirent.  

embrasser

Avant de choisir une stratégie : situe de façon réaliste ton expérience avec les femmes 

Avant toute chose, il faut que tu sois en mesure de te situer en terme d’expérience, de vécu avec les femmes. Car la compréhension des femmes, ne peut pas s’acquérir dans les bouquins . Tu ne peux l’obtenir qu’avec la pratique. Et ton contact avec la gente féminine. Et en cela, tu sera donc obligé de prendre le taureau par les cornes, et devenir temporairement « le mec maladroit » qui tente peu importe la température de la situation .

C’est ce que j’appelle la phase expérimentale. Si tu as zéros expériences de référence, tu dois te les recréer!! Et la manière la plus efficace, est de se lancer, de tenter, d’être ce mec relou qui tente même au plus mauvais moment : retrouver cette âme d'enfant qui redécouvre le monde pour la première fois.

Mais j’insiste sur le caractère temporaire de cette phase : car si tu y reste, tu deviendra comme ces pickup artistes qui n’évolueront jamais vers le stade naturel et resteront bloqués dans la case des « freak » sociaux. L’idée n’est ici que de se frotter à la réalité d’un interaction entre toi et une fille, dans un contexte sexué, et découvrir ce qui se fait et ce qui ne se fait pas. Et plutôt que de t’énumérer une liste de choses a faire et a éviter (que tu oublieras certainement) le mieux c’est de découvrir par soi même. Les différentes tentatives que tu fera te permettront de découvrir les réactions des filles, de comprendre certains liens de cause à effets, d’apprendre à ton corps à réagir en fonction…

Et la phase qui suit une fois que tu as suffisamment testé sur le terrain (il n’y a pas de règle, mais juste, ne passe pas 10 ans bloqué dans la phase expérimentale. Si tu commence à coucher avec des filles que tu as abordé autre part que dans ton cercle, c’est que tu es largement prêt à passer à la suite) est la phase de calibration. Tes expériences doivent maintenant te permettre d’entrer dans une phase dans laquelle tu vas essayer d’ajuster ton comportement avec la température de la fille. Tu verras, que c’est plus difficile qu’il n’y parait même avec de l’expérience, mais que c’est loin d’être infaisable.

Identifier deux étapes dans ton entrainement :

- 1) phase expérimentale : tu cherches à découvrir jusqu'où tu peux aller pendant les rendez-vous

- 2) phase de Calibration : tu cherches à savoir lire entre les lignes pour rendre ta seduction naturelle.

L’avantage de cette séquence, est que comme tu auras d’abord pris l’habitude d’être très entreprenant, tu auras moins de risque de tomber dans la friend zone lorsque tu t’attaquera à la phase de calibration. 

Pour savoir quand embrasser une fille :
apprend à créer des moments propice 

Si tu as bien compris le principe : ce paragraphe ne doit t’être utile qu’après avoir terminé ta phase d’expérimentations. Autrement, tu risque d’avancer très lentement (voire pas du tout) puisque la méthode que je vais te donner fonctionne autour de la calibration. 

Créer un moment de connexion sexuelle 

Maintenant que tu as saisi le principe :

 Et si je te disais qu’il est possible de créer artificiellement un moment d’ouverture de sa part ? 

Tu dois te dire que je suis une espèce d’escroc, qui n’a pas arrêté de te bassiner avec l’importance d’être en mesure de lire le comportement de la fille, alors qu’il existe en vrai une méthode toute simple pour qu’elle puisse s’ouvrir toute seule. Mais si j’ai présenté les choses dans cet ordre, c’est qu’il y a une raison! On dit toujours que pour construire une maison il faut des fondations solides. Et bien cette capacité à lire les filles, représente une des fondations sur lesquelles tu devra te reposer. Tandis que ce que je vais t’expliquer, ne représente qu’une astuce.

La technique de l’appât 

Avec ce que je vais expliquer, tout devrait pouvoir faire sens. Le principe qui va te permettre de créer artificiellement des ouvertures de sa part, c’est la technique de l’appât. L’idée c’est que tu vas lui tendre une perche subtile, et attendre qu’elle la saisisse. Aussi simple que ça. Et comme tu comprends certainement mieux les filles maintenant que tu es en phase de calibration, tu sera en mesure de savoir si elle est prête ou pas (c’est à dire si elle saisi la perche ou non) 

 Les avantages sont multiples : 

  • Tu reste acteur 
  • Tu lui laisse le choix de saisir ta perche 
  • Donc tu découvre instantanément si elle est prête ou pas
    et tu peux donc te rétracter sans qu'elle n'ait besoin de te rejeter * 
  • Dans son subconscient, c’est elle qui choisit de t’embrasser 
  • Tu inverse les rôles : tu lui laisse la possibilité de venir te chercher

* note : c'est très important car, si une fille verbalise un rejet, ça cristallise ses doutes. Avec cette méthode, tu peux tenter indéfiniment de lui tendre la perche sans perdre de valeur à ses yeux. Et quoi qu'on en dise : SI TU CREE DE LA TENSION SEXUELLE tu avanceras même si tu n'as pas tenté de l'embrasser une seule fois en 4 heures. Ce seras tout comme si tu avais tenté, mais ça passera complètement sous le radar ...

Comment la mettre en oeuvre ? 

Pour poser les bases de l’appât, il te faudra à tour : 

  • poser un blanc 
  • fixer le contact visuel avec un sourire 
  • la rapprocher de toi/ou se rapprocher très lentement
  • établir un contact physique (privilégie les mains)
  • attendre 
  • lire sa gestuelle 

Normalement, tu devrais avoir créé un petite gêne que l’on appelle tension sexuelle. Et c’est lors de petits moments comme ceux là, que se créent généralement les ouvertures naturelles. Beaucoup l’utilisent déjà de façon instinctive, car souvent quand la discussion prends fin et que les deux acteurs de ce jeu de séduction sont en phase et attirés l’uns par l’autre, ce moment se crée de lui même. Mais maintenant que j’ai dégrossi pour toi le déclencheur, ce n’est vraiment pas très difficile de recréer artificiellement ce genre de situation. Car même mise en place de façon volontaire, du côté de la fille, les émotions vécues seront les mêmes que celles qui arrivent dans un contexte d’alchimie naturelle. Et BIM ! 

Tu crées très facilement une ouverture comme ça. Mais ce n’est pas fini : à partir de là il faut lire dans les yeux de la fille. Et c’est là que joue ton expérience. Lorsque tu pense qu’elle est prête, Initie le mouvement très lentement (vraiment très lentement! Attention car normalement dans cette situation, si tu n’as pas l’habitude, tu risques de précipiter les choses, tuer la sensualité de la situation et la perdre … D’où l’importance de la phase d’expérimentation ! Elle te permet d’accumuler plusieurs expériences du premier baiser, donc tu es plus à même de contrôler ton body langage, car moins de trac) . . Si tu sens une micro réticence, stoppe toi subtilement et attends que ce soit elle qui vienne à toi. 

Cette façon de faire te permettra donc de systématiquement être capable de ne pas tenter au mauvais moment. Et crois moi : une tentative ratée de baiser, même si tu t’en fous, AURA un impact un peu négatif vis à vis de la fille. Bref, si tu as tout compris, file au boulot ! 

Et bonne fin d’année 😉

N’hésites surtout pas à lire aussi cet article sur les idées de rendez vous cet hiver à Paris

Inscris toi maintenant et reçois
ton cours gratuit de drague

Et tu découvriras comment te lancer efficacement dans la séduction

Lâche ton com !!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Inscris toi maintenant et reçois
ton cours gratuit!!

Et tu découvriras comment te lancer efficacement dans la séduction