Martin, de timide avec les filles à séducteur 2.0

Martin se réveille à la lumière du jour. Il ouvre les yeux, il ne reconnaît pas la pièce. Il lui faut quelques secondes pour se rappeler les événements de la veille…de la nuit. A ses côtés dort une sublime jeune demoiselle, cheveux châtains, taille cambrée, l’image de ses yeux bleus perçants lui revient. C’est pour ces yeux et ce visage d’ange qu’il est allé aborder cette fille.

Ce matin il se réveille dans son lit, chez elle. Il se rappelle tous les râteaux pris, les phrases d’accroches débitées, les numéros foireux, les rendez-vous ratés.  Cet éternel timide et nice guy se rappelle de la période noire où il n’y avait aucune fille autour de lui, si ce n’est des amies casées depuis longtemps…avec ses meilleurs amis. Mais ce matin, il se réveille chez elle. Il l’a rencontrée il y a quelques jours seulement. Il sourit et ferme les yeux en pensant… « I love this f*cking game ».

Martin, célibataire et timide avec les filles

Martin a entre 20 et 30 ans, d’ailleurs en fonction de la pilosité de son visage, on lui donne des âges bien différents. Il peut passer de gamin très jeune imberbe à un semblant de virilité lorsqu’il se laisse pousser la barbe (raisonnablement). Entre études et petits boulots occasionnels, il a peu de temps pour aller « faire des activités », rencontrer des gens et surtout…rencontrer des jolies filles. Donc il a encore plus de difficultés pour séduire une fille.

Du coup, les rares fois où il en a, il va voir ses amis de longue date. Ses potos. Les mêmes qu’il a vu se caser avec des filles plus ou moins belles (selon ses goûts à lui), et qui ont l’air de tous à peu près s’en sortir dans leur relation. Il y a ceux qui sont avec la même depuis plusieurs années, Martin les adore celles-là, elles font partie de la famille. Les autres ont eu quand même davantage de conquêtes. D’ailleurs, il voudrait ne plus être jaloux, mais au fond il l’est quand même un peu.

Et puis il y a Max, ce Don Juan vivant qui semble avoir déchiffré les secrets de la séduction et des femmes. A chaque fois qu’ils se voient, Max parle passionnément d’une fille différente. Martin ne veut pas incarner cette image de bad boy (selon lui) qui collectionne les conquêtes…mais il veut connaître le secret derrière ce succès ! Ne serait-ce que pour trouver LA fille qui va lui correspondre, et savoir quoi faire pour la séduire.

Il lance ses recherches sur Internet et tombe sur des sites et des forums de séduction. Là, un monde secret semble s’ouvrir à lui, il a l’impression d’avoir découvert les coulisses de la Matrice. Très vite, il engloutit des tas d’informations, lit toutes les méthodes qui se présentent à lui. Il continue à voir ses amis mais n’ose pas encore vraiment parler de ses découvertes. Il ne peut d’ailleurs pas mettre en pratique ce qu’il a lu avec leurs copines, ce serait déplacé…Il commence aussi à s’intéresser réellement à des passions qu’il a.

Alors Martin prend son courage à deux mains. Pas très fan de boîtes, il se décide de se lancer dans un bar, c’est moins pire. Il préférerait rencontrer des filles dans un autre contexte mais c’est « la société qui veut ça ». Il fera avec pour l’instant. Il essaie d’aborder des filles avec les phrases d’approche qu’il a lues, il fait attention à bien se tenir, à parler fort aussi, c’était marqué dans une des méthodes.

Mais les filles ne sont pas très réceptives et bien vite il se retrouve seul dans ce bar pourtant bondé, avec bien 2 mètres (!) d’espace tout autour de lui. Pourquoi ? Il a suivi à la lettre « ce qu’il fallait dire », il a même tenté de leur toucher le bras parfois. Parmi le peu de filles qui sont restées, toutes sont parties au bout d’un moment avec un air un peu confus. Comme si elles voyaient quelque chose qui n’était pas naturel chez Martin.

Il rentre donc chez lui, frustré, il a raté son coup. « Ca marche pas tout ça ! » Il aurait du suivre le conseil de Léa (sa meilleure amie qu’il avait tenté de séduire à un moment sans succès, elle le considère « comme son petit frère ») : « être soi-même ». Il se réfugie dans ses forums et sur Internet pour y déverser toute sa frustration des femmes, peut-être devrait-il devenir comme Max après tout, pour se venger. Alors il ré-essaie, d’autres soirs, les conversations s’améliorent parfois mais il a toujours des blocages qui apparaissent. « Je préfère qu’on reste amis », « j’ai un copain », « tu es vraiment très gentil, ne change rien surtout, mais je ne pense pas être la bonne pour toi »…

Martin tente la drague en ligne

Martin décide de se créer un profil sur un site de rencontres en ligne. Il n’aura pas le souci des râteaux en pleine figure comme ça. Il a pris le plus populaire, celui où les hommes sont des articles de supermarché. Bien vu (quoique bizarre) ce concept, mais après tout ce qu’il a traversé, il fera avec. Après tout, au 21e siècle apparemment ce sont les femmes qui choisissent en amour sur Internet. Il s’est aussi créé un profil sur une application en vogue, il suffit d’y mettre quelques jolies photos et en un « swipe » à gauche ou à droite, avec un peu de chance, il sera en contact avec des belles filles qui se trouvent à proximité.

En ligne c’est plus anonyme, Martin blinde son profil avec tous les clichés possibles des « meilleurs profils ». Il a l’impression de créer une sorte de cadavre exquis du profil ultime pour un site de rencontres. L’application mobile est plus simple à ce niveau là, il a mis ses meilleures photos (retouchées) et il a quelques « matchs » mais pas tant que ça. La tâche semble encore plus ardue que dans la vie réelle, il a envoyé des tas de messages (bon d’accord, souvent le même en changeant le nom) mais il a peu de réponses. Il obtient quand même un rendez-vous, mais une fois sur place, il a tellement envie de bien faire qu’il est très nerveux. Il y avait bien eu quelques échanges par texte, mais peut-être que l’emmener au resto dés le premier rendez-vous était une mauvaise idée…

Finalement, Martin en a marre de la drague en ligne. Les quelques pointes de succès ne valent pas tout l’effort et la désillusion de cette loterie virtuelle. Il ré-essaiera peut être quand il vivra dans une grotte en hiver. Le principe est amusant, mais il y a tellement d’opportunités dans la vie réelle, pourquoi à nouveau se rendre la tâche difficile dans un milieu avec une compétition énorme…Il n’a pas l’impression d’apprendre quoi que ce soit, puisqu’il faut déjà passer l’écrémage extrême du « profil » ou du « match ».

Martin devient le « meilleur lui-même »

Pour l’instant, il se rend tous les jours au boulot et en cours, et il est toujours aussi émerveillé de voir tant de jolies femmes dans la rue et les transports. Mais il n’a aucune phrase d’approche pour les aborder, ni de message tout fait à leur envoyer d’un clic. Il se rappelle alors certains sites où il avait lu qu’au final, le tout était d’être honnête, sincère et direct. De venir simplement délivrer ce qu’on pense sans essayer de manipuler ou de vouloir tout contrôler….et sans attente. D’ailleurs au restaurant avec la fille du site de rencontres, il avait tenté de l’éblouir en lui parlant (90% du temps) de lui, de sa carrière, de ses études, etc…Peut être s’il avait tenté d’en apprendre sur elle aussi (ce qu’il désirait vraiment en réalité, mais il était persuadé qu’il fallait d’abord l’attirer à fond avant), les choses auraient été différentes.

Il avait déjà essayé d’approcher des femmes dans la rue, mais parce qu’il était trop convaincu que « ça ne se fait pas », ou « que pour faire des rencontres il faut un contexte social »…il créait toujours des excuses pour s’empêcher d’aborder. Un peu comme lorsqu’il avait abordé des filles dans le bar les premières fois, il exécutait mécaniquement mais sans réellement se faire plaisir et apprécier.

Mais aujourd’hui, Martin voit une fille qui l’interpelle sortir d’une boutique. Des yeux bleus clairs incroyables, une silhouette en courbes délicates et une longue chevelure châtain qui se soulève à chacun de ses pas. Il sent son cœur s’emballer et la peur le prendre aux tripes, mais un sourire se dessine sur ses lèvres. La vie est trop courte pour ne pas prendre des risques, il lui court après. Il l’arrête, la regarde droit dans les yeux, immobile devant elle comme un roc dans l’eau. Pendant un moment tout s’efface autour de lui et il lui dit simplement qu’il « devait venir la voir parce qu’il la trouvait très jolie ». La fille lui sourit, lui répond, et s’ensuit une conversation dont Martin n’a même pas le souvenir. Il sait simplement qu’il apprécie l’instant, elle peut partir à tout moment mais il accepte que c’est ainsi et savoure.

Toutes ces connaissances acquises et l’expérience obtenue lors d’échecs à aborder des filles semblent cette fois lui donner des ailes. Sans comprendre pourquoi, son esprit semble léger, vif, sans attentes et Martin propose à cette fille de se revoir. Quelques jours plus tard, ils sont dans son bar préféré, la bonne entente de la première rencontre semble continuer et ils apprennent à se connaître. Il a retenu sa leçon des autres rendez-vous, désormais il la laisse évoquer ses voyages, ses ambitions, ses souvenirs…Ils sont sur la même longueur d’ondes, mais à aucun moment il n’a caché qu’elle l’attire.

Après quelques verres, puisqu’elle habite à côté et lui non, il lui propose d’aller grignoter quelque chose à emporter et lui faire découvrir quelques musiques sur Youtube. Il lui dit qu’il doit se lever tôt par contre (boulot oblige), donc il ne peut pas rester tard…Il l’embrasse fougueusement à la sortie du bar et ils prennent à emporter chez le chinois. Une fois chez elle, il joue sa playlist Youtube et ils discutent encore un peu, elle désormais assise sur ses genoux devant le pc. Finalement, ils n’ont même pas le temps d’ouvrir le riz cantonais que Martin la soulève et l’emmène dans sa chambre, pour la lâcher avec fermeté sur son lit le regard fougueux…

 

Martin se réveille à la lumière du jour. Il ouvre les yeux, il ne reconnaît pas la pièce. Il lui faut quelques secondes pour se rappeler les événements de la veille…de la nuit. Il sourit et ferme les yeux. « I love this fucking game ».

[one_whole boxed= »true » animation= »Grow In » delay= » »]

Le voyage de Martin vous est familier?

Peut-être avez-vous engagé le même voyage que Martin. Vous êtes peut-être à peine sorti du port ou, à l’inverse, vous voyez déjà la terre promise se profiler à l’horizon. Ou alors vous êtes en pleine tempête. Si c’est le cas, sachez que vos efforts paieront toujours au final.

Apprendre à séduire des femmes vous engage sur une voie où vous vous améliorerez en tant qu’homme. Le voyage lui-même est le plus excitant qui soit. S’ouvrir aux autres, rencontrer des gens, trouver ses propres passions et devenir plus attirant…Et même si vous n’avez pas encore sauté le pas, avec Internet, vous avez toutes les clés en main pour cette aventure. Si vous vous reconnaissez un peu en Martin, faites-nous en part dans les commentaires et racontez-nous VOTRE histoire! 🙂[/one_whole]

Inscris toi maintenant et reçois
ton cours gratuit de drague

Et tu découvriras comment te lancer efficacement dans la séduction

Lâche ton com !!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Inscris toi maintenant et reçois
ton cours gratuit!!

Et tu découvriras comment te lancer efficacement dans la séduction