Comment enfin dépasser la peur d’aborder?

La séduction est un jeu qui existe depuis la nuit des temps, bien avant l’apparition du langage. Pourtant, à l’époque déjà, les hommes avaient sûrement le même problème MAJEUR qu’aujourd’hui. Seuls ceux qui parvenaient à dépasser ce challenge finissaient vainqueurs. En fait, 100% des vainqueurs l’ont fait.

 

Quel est cette raison #1 qui vous empêche de faire des rencontres et d’être satisfait dans votre vie sentimentale :

  • Ne pas savoir quoi dire après “Bonjour”?
  • Etre trop vieux /trop petit/ trop gros/ trop xyz?
  • Ne pas être “beau mec”?

En réalité, aucun de ces points. Ceux-ci peuvent être “résolus” avec le bon apprentissage. LE vrai obstacle qui vous empêche d’avoir du succès c’est la peur.

La peur du rejet, de l’échec, du rateau voire même du changement et du succès(!) dans certains cas. 95% des hommes se tirent une balle dans chaque pied et perdent instantanément au jeu: ils n’abordent pas.

 

Voici la première vérité dure à entendre: Vous allez vous faire rejeter. Plusieurs fois. Même après des milliers d’approches et d’interactions, de la rue au lit  pour certaines (des mannequins, des comédiennes, des artistes, des danseuses…), nous avons régulièrement des râteaux. Parfois en un regard blasé évasif, parfois après une conversation entière.

 [icon  size= »tiny » image= »icon-quote-left »] Oui mais au moins vous n’avez plus peur d’aborder [icon size= »tiny » image= »icon-quote-right »]

Vraiment? Voici un secret: même aujourd’hui, après toutes ces filles rencontrées, si l’une d’entre elles nous plaît réellement et qu’elle se trouve dans un environnement avec une pression sociale très importante (dans le métro entourée de plein de gens, sans un bruit par exemple), alors cette sensation dans le ventre revient. Cette peur qu’on pensait enfouie refait surface…mais c’est notre réaction par rapport à elle qui diffère.

[icon  size= »tiny » image= »icon-quote-left »] Ca ne marche pas et c’est perdu d’avance? [icon size= »tiny » image= »icon-quote-right »]

Le but n’est pas de se débarrasser de cette peur d’aborder, elle reste toujours là, c’est ce qui nous rend humain. L’objectif est d’agir malgré cette peur, de la dépasser. En l’acceptant et l’utilisant au contraire comme un moteur d’action, vous êtes différent de 95% des hommes dans la rue mais surtout, vous déclenchez un effet boule de neige vers le succès.

You’ll never fly, if you’re too scared of the height You’ll never live if you’re just too scared to die Everybody wants heaven… I know But darling freedom ain’t free, its a long road (véridique: cette musique s’est lancée quand j’écrivais ces lignes)

Pas la peine non plus de devoir approcher “toutes” les filles qui vous plaisent (quoique), mettez vous un objectif simple, mesurable et réellement atteignable: “aujourd’hui, j’approche la PREMIERE fille qui me plaît que je vois, quoiqu’il arrive”. Chaque matin, refaites-vous cette promesse d’homme, devant un miroir à haute voix s’il le faut. Et si vous n’approchez qu’elle de la journée, bravo vous avez rempli votre contrat!

Voici une astuce que nous délivrons à nos élèves lorsque ceux-ci sont paralysés par la peur d’approcher et abandonnent (ou pas, parce que nous les poussons quand même à y aller!):

– La prochaine fois que vous apercevez une fille qui vous plaît, dés que vous vous surprenez à créer des excuses pour ne pas aller lui parler (elle marche trop vite, elle est trop grande, elle n’est pas assez jolie/ tel trait physique ne me plaît pas, elle a des écouteurs, etc…), faites IMMEDIATEMENT demi-tour et commencez à courir dans sa direction.

Ne laissez pas la peur contrôler votre cerveau et court-circuitez la tout de suite en faisant demi-tour, en vous mettant physiquement en mouvement. Au départ vous pouvez même faire l’association “excuses excuses = demi-tour je cours”. Simple. Il sera plus difficile pour vous de vous arrêter de courir que de vous rapprocher de la fille, croyez-moi.

 

Mais peut être ne parviendrez-vous quand même pas jusqu’à sa hauteur, la peur ayant eu raison de vous avant…alors au moins forcez-vous à aller le plus loin possible. Vous ferez mieux la prochaine fois. Jusqu’à la dépasser et l’arrêter. En vous entraînant à faire demi-tour dés que des excuses apparaissent, vous créerez ce “muscle d’approche” qui en réalité transforme votre peur d’aborder…en boost pour le faire! Et par la suite, après plusieurs approches…la “peur d’aborder” se transformera peu à peu en une véritable soif d’aborder, mélange d’excitation, de (bonne) tension, et d’adrénaline avec un sourire en coin.

Rappelez-vous: “aujourd’hui, j’approche la PREMIERE fille qui me plaît que je vois, quoiqu’il arrive”. Sans réfléchir, faites demi-tour et court-circuitez votre peur. Et ceci, chaque jour. Une fille. Un demi-tour. Un arrêt. Un compliment. C’est tout! Et qui sait…une conversation, un rendez-vous et une nuit câline plus tard…

Mais maintenant, je peux la rattraper et l’arrêter…que vais-je lui dire? Réponse ICI.

Inscris toi maintenant et reçois
ton cours gratuit de drague

Et tu découvriras comment te lancer efficacement dans la séduction

Aucun commentaire :'(
Sois le premier à réagir,
je réponds à toutes les questions :-)

Lâche ton com !!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Inscris toi maintenant et reçois
ton cours gratuit!!

Et tu découvriras comment te lancer efficacement dans la séduction