Comment coucher le premier soir avec une fille malgré une situation très compliquée (2/2) ?

Comment coucher le premier soir avec une fille malgré une situation compromise ? Petit résumé : vendredi dernier, avec un ami, nous étions en compagnie de 2 filles que nous essayions de draguer et je me rends compte que l’une d’entres elles m’a reconnue.

Malgré tout je continue, me demandant jusqu’où nous pourrions aller. Mais autant vous dire, à ce moment là de la soirée, je pensais pas qu’il puisse nous arriver pire. Et l’histoire m’a donné raison

Retour sur la soirée de vendredi :

Jessica (ma cible) me raconte donc comment on s’est rencontrés et je finis par me souvenir. Intérieurement je ris, car j’adore ce genre de situations inattendues . Mais rationnellement, je me dis « bon, moi de mon coté ça va être très difficile de réussir quoi que ce soit avec elle » et l’idée de coucher le premier soir s’envole d’un coup. Mais mon pote avait ses chances … Sauf que bien entendu, Jessica en parle à sa soeur directement : et là réaction de choc. Les deux filles répètent au moins 15 fois « je suis choquée » . Et dans ma tête c’est mort ! Mon acolyte de la soirée par contre ne comprenait pas ce qui se passait, et voyait la situation l’échapper. Mais je ne pouvais pas non plus lui raconter devant les filles cette histoire, donc je me contente d’un « oh, on s’est déjà croisé avec Jessica » , et j’ai essayé de lui faire comprendre derrière que je l’avais déjà draguée cette fille. Que ça n’avait pas marché, et que l’histoire de cette première rencontre était assez folle …

Puis on finit par arriver devant chez lui. Perdu pour perdu, on tente quand même de les faire monter … IMPOSSIBLE ! On insiste, non. Pas moyen ! Normal, la situation est vraiment bizarre.. Donc on monte seuls prendre la fameuse bouteille de vin. Et je lui raconte l’histoire. Il me demande si je pense qu’il y a moyen de faire quelque chose, je lui répond honnêtement « franchement, ça va être chaud, voire impossible. D’ailleurs si elles sont encore en bas, ce serait un miracle ». Donc tant pis, on prend quand même la bouteille, et puis si jamais elles se sont tirées, on ira la boire avec quelqu’un d’autre, tout simplement. Et là, miracle … Elles nous attendaient !

Un double rendez-vous improvisé

Les deux filles étaient encore là. Je suis un peu surpris, mais bon il faut vite enchainer donc j’ai pas laissé mon cerveau prendre le pas. On file se poser quelque part à côté de chez mon pote. Et on s’improvise un petit double rendez-vous.

Dans ce genre de situation, je recommande à ce que chacun s’occupe rapidement d’une fille. Autrement, il risque d’y avoir un déséquilibre et l’une des filles peut potentiellement finir par s’ennuyer et gâcher l’opportunité de l’un ou de l’autre. Et c’est exactement ce qu’on a appliqué comme principe.

Bizarrement, l’ambiance générale était excellente, et mon approche de toute façon, était de lever toutes les craintes de la part de Jessica. Et j’ai plutôt bien fait mon travail, car au bout d’une heure, elle était passé de la fille complètement sur ses gardes, à une Jessica nettement plus à son aise. C’était le moment de retenter une approche pour les emmener dans l’appartement. Et là, contre toute attentes … ça passe !

Coucher le premier soir, à 2 couples dans un studio ?

Il était tard, mais même si on avait bu, ce n’était pas une quantité suffisante pour qu’elles ne soient pas en état de décider pour elles même. Et même si de mon côté j’avais déjà abandonné l’idée qu’il se passerait quelque chose, force est de constater que la situation avait changée. Et j’ai bien pris note de cette nouvelle configuration.

Note : Ma cible était une fille russe typique, et par conséquent, très souvent même si celles ci sont attirées, elles ne montreront que très peu de signaux au début, leur barrière de défense étant plus long à désamorcer. Dans tous les cas (russe, française, étrangère .. peu importe), n’abandonnez pas. Car si elle est toujours là, vous avez vos chances

On était donc dans l’appartement de mon ami, qui prépare alors quelques mini sandwichs. La discussion restait toujours sympa, mais au niveau du langage corporel, c’était un peu plus fermé. La fille que convoitait mon pote était assise bras croisés, Jessica était aussi sur sa chaise… Je sens une légère gène, qui à mon sens pouvait être préjudiciable . Alors je laisse pas cette gène se propager puis lance rapidement la discussion, et assez rapidement on reprend sur la même lancée que lors du double rendez-vous.

Maintenant, le problème était assez complexe : c’est un studio, et on est 2 couples, et personne ne s’est rapprochés (du moins physiquement) encore. Alors comment faire pour conclure ?

  • La première étape était d’isoler mentalement, créer une bulle. Parce qu’à deux, ces filles ne se laisseraient pas toucher (rappelez vous, ce sont 2 soeurs..)
  • La deuxième était d’isoler physiquement pour pouvoir chacun coucher avec l’une des soeurs. Dans un appartement 2 pièces, l’histoire aurait été beaucoup plus simple, là … il fallait être imaginatif.

En gros pour que vous aillez l’image en tête : l’appartement était en 1 seule pièce, et le living room n’était séparé du lit que part un quart de mur. Les deux pièces étaient donc connectées, et impossible de bouger sans que l’on entende ce qu’il se passe de l’autre côté. Mais une solution viable était de séparer les deux couples, et l’un irait conclure tranquillement sur le lit tandis que l’autre s’accommoderait de la table … Naturellement, je choisis la solution la plus difficile.

Parce que d’un : Jessica dans mon esprit était une fille que j’aurais du mal à manoeuvrer par rapport à nos antécédents. Mais surtout, elle avait un copain ! Donc les chances de conclure étaient beaucoup plus grande pour mon pote que pour moi. Et puis c’était pas chez moi non plus .

Comment orchestrer cette stratégie maintenant ?

La stratégie une fois en place, comment s’y prendre ? Et bien bizarrement ce sont les filles qui nous ont facilité la tâche. L’une d’entres elles avait mal aux yeux et a donc éteint les lumières. Et c’est une très grande étape pour la partie d’isolement, parce que la lumière, c’est juste un tue l’amour … Encore plus si vous êtes à 4 dans la chambre.

Donc doucement mais surement, les pions progressent. Et tandis que la soeur de Jessica  décide d’aller fumer, je demande subtilement un massage à Jessica. Qui s’exécute docilement. A partir de ce moment là, je savais que ça allait se faire, le tout était de savoir comment. Je scrute d’un oeil également pour voir comment ça se passe du côté de mon pote, et la situation évolue pour lui également. Au moment où je décide de masser ma cible pour lui montrer à quel point les siens étaient pourris, j’aperçois qu’a l’autre bout, ils s’embrassent! Super. Gameover !

Pourquoi ? Parce que tout simplement, le comportement humain est lié au comportement de son environnement, et que donc si vous voyez un couple s’embrasser, vos chances d’embrasser votre cible augmentent d’autant plus.

Alors certes j’avais déjà remarqué que Jessica était déjà toute acquise à ma cause, mais cette étape m’a juste confirmé qu’elles allaient (toutes les deux) passer à la casserole.

Comment faire pour conclure techniquement cette affaire ?

Une fois hors de vue, je commence doucement à embrasser Jessica. Et je suis surpris par sa fougue! L’explication est simple : pendant toute la soirée, j’ai était certes attirant (dans le sens intéressant, pas réactif, j’ai implicitement montré beaucoup de valeur…) mais surtout je ne lui ai a AUCUN MOMENT montré que j’étais attiré. Que ce soit par ma gestuelle ou même dans mon discours. Et c’est une étape clé : en lui retirant de l’intérêt, et en restant vague sur mon attirance, j’ai provoqué une énorme frustration. Et croyez moi, quand vous commencez à vous rapprocher, c’est elle qui va vous sauter dessus. C’est ce qui s’est passé !

Très rapidement, on se caresse fougueusement, et je finis par la mettre à califourchon sur moi. Mais la chaise grinçait . Et apparemment ça la gênait parce qu’elle ne voulait pas que sa soeur l’entende ! On s’est alors levé et on a essayé dans la cuisine américaine … Idem, on fait tomber des bouteilles. Mon pote qui me dit « ça va? » on lui répond que « oui » mais clairement, ça gène Jessica qui repousse alors systématiquement lorsque j’essaie de lui caresser l’entre-jambe.

C’est là que je décide de l’emmener dans la salle de bain. La salle de bain de … 1 mètres carré ! Réellement ! Elle est très très petite et, détail qui n’en est pas un, la fille fait une demi tête de plus que moi. Donc autant dire que c’est très compliqué. Mais surtout, la fille repousse systématiquement lorsque j’essaie d’aller plus loin. Mais j’insiste doucement, et c’est quelque chose d’important à ce niveau ! Si la fille vous résiste mais que son corps dit le contraire, travaillez la au corps, insistez sans la forcer.

Jessica me disait « We’re not gonna do this, We’re not gonna do this.. » et je lui répétais «  I know, we’re not gonna do this Jessica, we’re not gonna do this » . Et alors que je lui disais ces mots je la caressais, elle m’embrassait de plus belle, et je finissais de lui retirer son jeans. Et j’ai fini par atteindre son entre-jambe. Bingo !

S’en suit alors une partie de jambes en l’air assez bruyante soit dit au passage, et plutôt passionnée.

Note : L’excitation de la situation, avec la soeur à côté, et ma gestion de toute la soirée a rendu le sexe incroyablement puissant pour la fille qui ressentait alors les sensation au centuple

Finalement, on termine et elle finit par s’endormir sur ma poitrine dans le salon. A côté, mon pote avait également réussi à coucher avec la soeur de Jessica, pour finir sur une note positive une soirée qui avait démarrée sur un hasard vraiment mal choisi.

Moralité de l’histoire : Vous ne saurez qu’en tentant !

Même si une fille vous met un stop, peu importe la situation (trouvez pire début, c’est pas évident), peu importe ce que les bouquins de drague (ou même moi d’ailleurs) vous diront, vous ne pouvez jamais savoir si vous pouvez coucher avec elle ou pas avant d’avoir tenté.  Car avec une bonne gestion de l’interaction, une maitrise de la logistique, et un soupçon de chance (quand même), dans ce monde tout peut arriver ! Y compris coucher avec elle le premier soir ! Alors faites moi plaisir, et allez bien jusqu’aux bout des choses sans jamais lâcher.

Inscris toi maintenant et reçois
ton cours gratuit de drague

Et tu découvriras comment te lancer efficacement dans la séduction

Aucun commentaire :'(
Sois le premier à réagir,
je réponds à toutes les questions :-)

Lâche ton com !!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Inscris toi maintenant et reçois
ton cours gratuit!!

Et tu découvriras comment te lancer efficacement dans la séduction