5 excuses qui vous empêchent d’aborder une fille dans la rue

Voici 5 idées reçues trop souvent débitées en guise d’excuse pour ne pas aller aborder une fille dans la rue.  5 excuses qui vous empêchent d’agir. Je vais vous montrer à quel point elles sont fausses et quoi faire pour s’en débarrasser…

1) Je vais la déranger

 

On a tous des « choses à faire » lorsqu’on marche dans la rue, qu’il s’agisse d’aller à un RDV, de faire du shopping, de rejoindre des amis, voire tout simplement de rentrer chez soi…Il est rare de simplement flâner sans raison (et encore), en tous cas aux heures de pointe. Donc oui en allant aborder une fille, vous l’interrompez…mais seulement dans sa marche !

Vous ne la dérangez pas. Pourquoi ?

Un point méconnu de 99% des hommes est que chaque femme désire, plus ou moins secrètement, qu’un homme apparaisse dans son petit monde et vienne l’emporter à l’aventure. Que cet homme l’emmène dans une sorte d’excursion imprévue et lui fasse vivre des émotions fortes. C’est pour cela que si une femme a l’occasion de se trouver dans une situation qui y ressemble, cette rencontre va soudainement passer au premier plan de ses priorités (si vous l’attirez correctement!).

Exit « l’amie qu’elle doit rejoindre », « la phase de shopping » ou « le dîner qu’elle doit absolument préparer  chez elle », vous êtes désormais la priorité n°1 et le reste semble disparaître en silence.

Les seuls cas où elle sera vraiment obligée de partir, sont les rendez-vous impératifs de type :  train à prendre, entretien professionnel, dîner annuel de famille, séance de théâtre… ce genre d’événement. Pour tout le reste, si vous dégagez une attitude positive, elle restera si elle est suffisamment intéressée. Si elle doit réellement s’en aller, elle le fera quoiqu’il arrive, mais dans tous les cas vous ne la « dérangerez » pas. Souvenez-vous de la phrase suivante :

Si une fille reste, c’est qu’elle est attirée.

 

2) Les gens vont je me juger

 

On a parfois un peu cette manie de penser que tous les regards sont posés sur nous. Normal, on est au centre de notre propre univers, facile alors de penser que tout le monde fait attention à nous…mais quel est en réalité le centre de l’univers des gens ? Exactement. Eux-mêmes !

Chaque personne que vous croisez dans le métro se soucie bien plus de son image que de la vôtre ! Mais peut être que oui, effectivement vous cassez la routine des « gens dans la rue », puisque vous allez stopper une fille en plein dans sa course. A cet instant précis, des gens peuvent se retourner, un peu surpris. Mais ce moment dure quelques secondes au plus, avant que vous perdiez leur attention. Et oui, vous n’êtes pas si intéressant que cela ! Les gens passeront leur chemin, vous n’êtes pas une célébrité, les projecteurs ne sont pas sur vous.

Quand bien même quelqu’un s’amuserait à vous observer un peu plus longtemps, vous ne connaissez pas cette personne et ne la reverrez sûrement jamais ! Vous ne contrôlerez et ne connaîtrez jamais la pensée des gens, donc cessez de vous imaginer ce qu’ils pensent et concentrez-vous sur ce que vous désirez et ce sur quoi vous avez le contrôle : aborder une fille et engager une conversation avec elle.

 

3) Elle est trop grande/bien/jeune pour moi

 

Cette idée reçue est davantage une excuse mais je la mets dans le lot parce qu’elle revient tellement souvent. Il n’existe pas de « type féminin » qui correspond à un « type masculin ». Cette idée reçue vient de la pop culture, des magazines, des à priori vécus à l’école, ce genre de choses…En réalité, si vous êtes convaincu que vous méritez d’être avec une mannequin, ou que « la plus belle de la classe » est à votre niveau, alors elle L’EST.

Si une fille vous attire, alors mettre en cause un détail chez elle est une excuse.

Tout n’est que le reflet de vos propres insécurités. Si vous estimez que vous ne « méritez pas » une fille ou qu’elle est -trop quelque chose- pour vous, c’est tout simplement que vous n’avez pas suffisamment confiance en vous dans ce domaine là (ex : fréquenter des filles plus jeunes que vous, des filles très belles, populaires, bourgeoises ou hippie etc).

Passez au-delà de votre zone de confort et allez challenger cette excuse. Vous vous rendrez compte APRES si réellement il s’agissait d’une question de goût…ou si plutôt vous aviez peur de vous retrouver face à vos démons.

 

4) Il faut un contexte social pour aborder

 

Aborder dans un bar, dans un club, à une fête d’appartement…tout cela est admis dans les mœurs. Ou accepté. Sûrement vous dites-vous qu’aborder dans la rue est « hors contexte ». Sauf que comme le reste de excuses, si vous êtes convaincu du bien-fondé de vos actions et que vous savez faire preuve de calibration, alors il ne peut JAMAIS y avoir de mauvais contexte pour aborder. Dans la rue, dans une boutique, à une terrasse…Bien sûr ces lieux demandent différents degrés de jugeote et d’intelligence sociale, mais vous créez vous même une opportunité, un contexte, une bulle dans laquelle la fille va plonger avec vous.

Si vous n’êtes pas convaincu que vous pouvez l’aborder parce qu’il n’y a pas de contexte, alors oui cela va se voir. Mettez de côté vos préjugés et vous comprendrez que le principe du contexte social n’est encore qu’une illusion. Le contexte devient votre univers que vous apportez et présentez à la fille en face de vous. C’est un endroit que vous adorez (faites en sorte que cela soit le cas! pourquoi quelqu’un viendrait chez vous sinon), et vous l’invitez à vous y rejoindre.

 

5) Je vais passer pour un lourd

 

Enfin cette idée reçue vient de tous les récits rapportés de racailles, bourrés, lourds qui abordent les filles de manière complètement débile. Une insulte dégradante lancée à une fille en guise de bonjour? Une attitude beaucoup trop envahissante et tactile d’un ivrogne ? 5 types qui sifflent une fille quand elle passe ?

EVIDEMMENT que l’image qui s’installe dans les esprits est celle du dragueur lourd. Les récits à succès sont cent fois plus rares et en général ne restent que dans des sphères bien closes…Ce qui est en fait génial pour vous ! En abordant comme enseigné sur Aborde une fille, vous faites différemment de 99% des hommes dans la rue. En l’espace de quelques secondes, vous tranchez avec quasiment TOUTES les autres approches que cette fille aura expérimentées DANS SA VIE.

Comment pouvez-vous passer pour un lourd ?! Si vous agissez comme tous ceux qui cultivent cette image et qui se plombent toutes leurs chances d’obtenir la fille, oui vous rentrerez dans le lot.

Mais à partir du moment où vous agissez différemment, la fille viendra vous remerciera (véridique!) de l’avoir approchée de cette manière, voire vous dira même qu’il « en faudrait plus comme vous ».

 

Conclusion :

 

Les idées reçues et autres excuses qui apparaissent dans notre tête, ne sont que des reflets de ce que la société nous bourre dans le crâne. De la désinformation pour mieux formater les gens. Si tous les hommes comprenaient qu’aborder une fille dans la rue est complètement naturel, appréciable voire magique tout autant pour l’homme que la femme, effectivement sortir du lot serait beaucoup plus compliqué.

Si tout le monde devenait Neo et pouvait voir la Matrice, alors …plus personne ne serait Neo (profond). Challengez donc vos hypothèses, vos préjugés, vos craintes. Faites semblant si réellement vous n’êtes pas convaincu au début, ce sera toujours mille fois mieux que de rester dans son petit cocon, fier de ses pensées limitantes et fausses.

Et si vous voulez vraiment devenir un éveillé dans la Matrice, alors téléchargez l’ebook ci-dessous qui contient nos secrets bien gardés.

Inscris toi maintenant et reçois
ton cours gratuit de drague

Et tu découvriras comment te lancer efficacement dans la séduction

4 Commentaires

  1. Yann juin 21, 2014
    • Mike juin 22, 2014
  2. yann juin 28, 2014
  3. Mike juillet 1, 2014

Lâche ton com !!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Inscris toi maintenant et reçois
ton cours gratuit!!

Et tu découvriras comment te lancer efficacement dans la séduction